LES LICENCES PPL ET LAPL

 

REGLEMENTATION EUROPÉENNE

 

Depuis 2013, et suite à la mise en place de nouvelles règlementations européennes (AIRCREW), deux licences de pilote privé avion sont accessibles :

– la licence PPL (Private Pilote Licence), ou licence de pilote privé,

– la licence LAPL (Light Aircraft Pilote Licence), ou licence de pilote d’aéronef léger, version similaire au niveau formation à la licence PPL, mais accordant des privilèges plus limités que celle-ci.

La licence LAPL permet de voler en France et en Europe.

Concernant la licence PPL, celle-ci est reconnue par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et permet donc à son détenteur de voler dans la plupart des pays.

Ces deux licences autorisent le vol avec passagers, mais sans rémunération.

 

FORMATION PRATIQUE

 

1. Exigences règlementaires pour la licence PPL

 

La formation pratique doit comprendre un nombre minimum de 45 heures, dont au moins :

–  25 h effectuées en double commande,

– 10 h effectuées en solo (= élève-pilote seul à bord mais sous supervision de l’instructeur).

 

2. Exigences règlementaires pour la licence LAPL

 

La formation pratique doit comprendre un nombre minimum de 30 heures, dont au moins :

– 15 h effectuées en double commande,

– 6 h effectuées en solo (= élève-pilote seul à bord mais sous supervision de l’instructeur).

 

Malgré des exigences différentes sur le nombre minimum d’heures de formation, le programme de formation est sensiblement identique pour les deux licences.

L’expérience montre que, pour un élève sans expérience du pilotage, le nombre d’heures nécessaires pour atteindre le niveau permettant d’être présenté à l’examen final en vol est souvent supérieur à 45 h, minimum règlementaire dans le cas de la licence PPL.

Dans ce cas, il vaut mieux viser l’objectif de la licence PPL qui, une fois obtenue, offre des privilèges supérieurs à ceux de la licence LAPL.

 

FORMATION THEORIQUE

 

1. Apprentissage

 

La réglementation impose un programme de formation théorique. Pour les élèves inscrits à l’Aéro-Club de Bordeaux, cette formation se déroule suivant le schéma obligatoire suivant :

– Apprentissage à distance sur Internet (« e-learning ») à partir d’une plate-forme de téléformation. Le système inclut des tests d’évaluation, réalisés par l’élève,

– 10 heures de cours au sein de l’aéro-club, animés bénévolement par les instructeurs.

 

Quand l’intégralité de l’apprentissage a été effectué et un niveau de connaissance minimum confirmé, une attestation de formation théorique est délivrée par l’aéro-club. Celle-ci est nécessaire pour se présenter à l’examen théorique.

 

2. Examen théorique (identique pour PPL et LAPL)

 

L’examen théorique est organisé par la Direction de la Sécurité de  l’Aviation Civile, dans ses locaux à Mérignac. Il se compose de 2 parties, comportant au total 120 questions (type QCM), pour une durée totale des 2 parties de 3h10. Les parties peuvent être réalisées à des dates différentes.

La réussite à cet examen (réussite aux 2 parties) conduit à la délivrance d’un Certificat d’Aptitude Théorique, valide 2 ans. Il doit être valide lors de l’examen final en vol.

 

EXAMEN FINAL EN VOL

 

Quand le niveau de connaissances est atteint, l’aéro-club présente l’élève-pilote à l’examen en vol pour la délivrance de la licence. Il devra disposer le jour de cet examen en vol d’un Certificat d’Aptitude Théorique en état de validité.

Ce test en vol est conduit par un examinateur extérieur à l’aéro-club. Sa durée est de l’ordre de 2h30.

La réussite à cet examen final permettra l’obtention:

– soit de la licence LAPL qui, pour rester valide dans le temps, demandera au pilote des conditions d’expérience récente,

– soit de la licence PPL, valable à vie, mais à laquelle sera automatiquement rattachée la Qualification de Classe « SEP » (Single Engine Piston / Monomoteur à Pistons) qui, elle, devra être revalidée tous les 2 ans pour pouvoir utiliser les privilèges de la licence.

Les conditions de prorogation de ces documents sont explicitées plus bas.

 

PRIVILEGES ASSOCIES AUX LICENCES

Voir tableau .

 

PROROGATION (= REVALIDATION)

 

La licence LAPL possède un système de validité « glissante », c’est à dire qu’elle reste valide tant que le pilote peut justifier à tout moment d’au moins 12 heures de vol dans les 24 derniers mois. Si cette condition n’est pas réalisée, il doit effectuer un test avec un examinateur.

La licence PPL est valable à vie. C’est la validité de la classe SEP associée que l’on proroge, soit par expérience (12 h minimum la dernière année de validité), soit par un test avec un examinateur.

Voir tableau.

 

APTITUDE MEDICALE

 

Pour les élèves, une fois inscrits,  il est recommandé de passer sans trop de délai la visite d’aptitude médicale (auprès d’un médecin agréé Aéronautique) qui, bien que non obligatoire  pour les premiers vols avec l’instructeur, est exigée lors des vols effectués en solo.

C’est le certificat d’aptitude médicale dit « Classe 2 » qui est exigé pour les licences PPL et LAPL (le certificat dit « Classe 1 » est nécessaire pour les licences professionnelles CPL et ATPL)

La fréquence des visites médicales pour proroger l’aptitude dépend de l’âge.

Voir tableau.

 

QUALIFICATIONS RATTACHEES AUX LICENCES

 

Une fois acquise la licence (avec la qualification SEP automatiquement rattachée dans le cas de la licence PPL), le pilote peut ensuite obtenir d’autres qualifications, telles que par exemple:

– qualification Voltige,

– qualification Vol de Nuit,

– qualification Montagne,

– qualification Remorquage planeurs, Remorquage banderoles,

– qualification Instructeur,

– qualification Vol aux Instruments,

– qualification MEP (Multi Engine Piston – monopilote) s’il souhaite piloter des avions multi moteurs à piston.